A.S. LA SANNE SAINT ROMAIN DE SURIEU : site officiel du club de foot de ST ROMAIN DE SURIEU - footeo

D2 - Interview croisée : Stéphanie MORAND (Saint-Romain La Sanne) - Marianne CHOLLIER (Nivolas-Vermelle)

30 mai 2014 - 12:55

lors que la dernière journée de D2 aura lieu ce dimanche, l'AS Saint-Romain La Sanne n'a pas encore dit son dernier mot pour le maintien, avec seulement deux points de retard sur Nivolas-Vermelle. Interview croisée entre Stéphanie Morand (néo-coach de Saint-Romain) et Marianne Chollier (défenseure de Nivolas) avant ce duel à distance...

 


Pour les Nivolésiennes et les Sainromaintaises, duel à distance (photo CSN)Pour les Nivolésiennes et les Sainromaintaises, duel à distance (photo CSN) >> Quels ont été les moments marquants de la saison ? 
Stéphanie Morand : Ce n’est pas évident pour moi de répondre à cette question. Je suis responsable de l’équipe fanion uniquement depuis deux semaines. Je remplace le coach qui a jeté l’éponge. En charge de la réserve, je suivais néanmoins le groupe une mais avec un regard plus distant. Le fait marquant de la saison a été l’égalisation que nous avons concédée à la dernière seconde des arrêts de jeu contre Aurillac. Frustrant, comme tous les moments où l’on n’est pas loin de gagner mais où on passe à côté. On a aussi pris des leçons de réalisme dans des périodes difficiles avec certains scores fleuves en notre défaveur. 
Marianne Chollier : On a fait un gros début de saison en figurant dans le haut de tableau. La dégringolade a été lente mais constante. On a joué des matchs difficiles, mais selon moi le passage le plus délicat de la saison a été la double confrontation avec Claix, où nous avons été littéralement ridiculisées. Le temps fort a été l’opposition contre La Véore au match retour. On n’était pas favorite mais on a tout de même réussi à l’emporter au courage et à la volonté. On a retrouvé nos valeurs et l’esprit de groupe. On s’est battu pour cette victoire. Ça aurait pu nous relancer mais malheureusement l’euphorie n’a duré qu’un seul match. 

>> Quel bilan tirez-vous de cette année ? 
Stéphanie Morand : Les résultats n’étant pas au rendez-vous, la saison a été compliquée. Malgré tous les filles n’ont rien lâché et ont fait abstraction des tensions en interne. Elles sont restées solidaires et encore plus depuis trois matchs. On s’attendait à vivre ce genre de saison, le niveau D2 est élevé, surtout en n’ayant aucune recrue et en comptant sur le même effectif que l’année dernière. D’un point de vue comptable, on a pris assez de points pour continuer à espérer. On peut encore se sauver. Depuis quelques matchs on est sur une nouvelle dynamique et je sens mon groupe se lâcher et surtout prendre du plaisir. En changeant de dispositif, cela a apporté un peu de renouveau. Je tiens à remercier M. Alexandre, avec qui nous avons pu faire une superbe saison. On a quasiment été avant dernière toute l’année, si le club de Nivolas Vermelle se maintient c’est qu’il l’aura mérité. 
Marianne Chollier : On savait très bien que la deuxième saison en D2 serait la plus difficile. On était plus ou moins attendu. La première année, on était l’équipe surprise que personne ne connaissait. J’espère malgré tout que l’on parviendra à se maintenir parce que nous avons le groupe pour ça. Et surtout ce niveau nous correspond tout à fait. A nous de rendre cette année positive en la terminant dimanche de la meilleure des façons.  

STÉPHANE MORAND : "J'AI CONFIANCE EN MON GROUPE"

Stéphanie Morand (à gauche) et ses nouvelles protégées se rendent à Monteux... (crédit : AS La Sanne) Stéphanie Morand (à gauche) et ses nouvelles protégées se rendent à Monteux... (crédit : AS La Sanne) >> Comment abordez-vous ce déplacement décisif dimanche ? 
Stéphanie Morand : J’essaie d’enlever la pression de ce match contre Monteux afin que les filles jouent libérées en profitant des derniers instants de cette saison en D2. On verra pour la suivante. L’état d’esprit est très bon. On va préparer cette rencontre avec un maximum de bonne ambiance. Nous avons prévu une soirée karting organisée par notre sponsor avec l’ensemble de l’effectif. Le but est de se retrouver toutes ensembles. Et vendredi on fera un entraînement comme d’habitude sans mise au vert ni choses particulières. On va se déplacer en car afin que l’équipe réserve et tous nos supporters puissent venir nous encourager et nous soutenir. J’ai confiance en mon groupe et même si on vient d’enchaîner trois matchs en huit jours je sais pertinemment que les filles vont trouver les ressources nécessaires pour aller chercher un bon résultat. 
Marianne Chollier : On n’a pas plus de pression que d’habitude avant d'aller à Toulouse. Cela fait déjà plusieurs journées que nous sommes dans cette situation. Un match comme les autres ou l’on sait qu’il ne faudra pas perdre. On pourra se contenter des points du nul mais cela ne dépendra pas que de nous. Il faudra être à 200 % et privilégier le collectif. Les individualités devront passer au second plan. La réussite dépendra de ces conditions. Je pense aussi que ce sera difficile pour Saint-Romain d’aller gagner à Monteux.  

MARIANNE CHOLLIER : "CET EFFECTIF A UN AVENIR EN D2"

... Pendant que le CS Nivolas de Marianne Chollier sera à Toulouse (crédit : CSN) ... Pendant que le CS Nivolas de Marianne Chollier sera à Toulouse (crédit : CSN) >> Quel que soit le résultat et ses conséquences pour le maintien, comment voyez-vous la suite ? 
Stéphanie Morand : On y travaille dès à présent. D’abord en recrutant un nouveau coach et ensuite en faisant en sorte que personne ne parte. Je ne me fais pas trop de soucis, je me dis que quel que soit le niveau où l’on évoluera la saison prochaine, on prendra du plaisir. A la base il ne faut pas oublier que c’est un loisir et que c’est important d’avoir des moments de convivialité. On est contente de pouvoir se retrouver et partager des valeurs communes. Les résultats suivent généralement à partir du moment où l’ambiance est bonne. La descente de D2 ne serait pas une fin en soi. 
Marianne Chollier : Le groupe sera en construction. Il y aura des améliorations à apporter en injectant du sang neuf par l’intermédiaire de quelques recrues. Depuis quelques années il n'y a pas de changement au sein du groupe. Cet effectif à un avenir en D2 mai cela passe par un apport au niveau qualité. Pas pour jouer la montée en D1 mais pour s’installer dans le quatuor voire le trio de tête. Finir dans les cinq serait synonyme de saison réussie. Mais avant de se projeter sur l’année prochaine on se doit de bien finir la saison en cours. 

Propos recueillis par J.M Lorillo  

BIOS EXPRESS

Stéphanie Morand digest 
Née le 7/09/73 à Vienne 
Poste : Gardienne de but 
Parcours : au club depuis trente ans, date de création du club par son père. Coach de la réserve. 

Marianne Chollier digest 
Née le 6/01/93 à Bourgoin Jallieu 
Poste : défenseur centrale 
Parcours : au club depuis l’âge de seize ans  

 

Vendredi 30 Mai 2014 Sebastien Duret   www.footofeminin.fr

Commentaires

LABEL